Adil el Arbi BY (c) Per Bernal

Prix de la Citoyenneté 2023 : Adil El Arbi

Le 19e Prix de la Citoyenneté de la Fondation P&V est décerné à Adil El Arbi, réalisateur et scénariste engagé socialement auprès des jeunes. La remise du Prix de la Citoyenneté a eu lieu le 26 octobre 2023 à Bruxelles.

Le prix de la citoyenneté permet à Adil El Arbi de soutenir un projet de son choix, qui s'inscrit dans le cadre de la mission de la Fondation P&V. Il a choisi la Talent Factory de WAJOW, où un groupe diversifié de 30 jeunes cinéastes et réalisateurs développent leurs compétences en matière de réalisation de films et de contenu en ligne pendant 9 mois, dans le but ultime de produire leur propre court-métrage vertical. En outre, Adil El Arbi a reçu une gravure de l'artiste Philip Aguirre y Otegui.

Un parcours près des étoiles…

Adil El Arbi, né en 1988 à Edegem (près d’Anvers), a marqué avec son partenaire réalisateur Bilall Fallah l’industrie cinématographique belge et internationale avec des films comme Black, Rebel ou encore la série des Bad Boys avec Will Smith.

Adil El Arbi a su à travers son parcours briser le cliché de l'inaccessibilité. De façon naturelle, il réussit à décrypter une jeunesse en proie à la violence, la radicalisation, la joie et l’amour. Cette jeunesse, il la connaît bien et la côtoie encore, elle l’inspire. Animé par une envie de montrer le monde des possibles, loin des clichés d’ascension par le sport ou la musique. La culture est une voix possible, mais pour cela il faudrait qu’elle ressemble à la société et qu’elle soit plus inclusive. C’est la raison pour laquelle, en parallèle à sa carrière, il a depuis des années un engagement auprès des jeunes. Le Prix de la Citoyenneté lui revient cette année pour mettre en lumière tous les aspects de son parcours.

Et un engagement au plus proche de ses origines

Son parcours filmographique en est un exemple concret mais pas seulement. Il est également engagé dans des causes sociales. Il milite pour la diversité et l'inclusion dans l'industrie cinématographique et encourage la représentation des minorités. Son travail reflète souvent les expériences et les défis de personnes issues de milieux divers. Sans adopter une approche moralisatrice, il met le doigt sur les plaies de la société. Il joint la parole à l’action quand avec son acolyte Bilall Fallah, ils lancent le projet WAJOW :  une plateforme par et pour les jeunes qui relie différentes cultures, origines et âges à travers une passion commune : le cinéma et la création en ligne. Elle encourage les personnes passionnées à atteindre leur plein potentiel.

Un modèle pour les jeunes

Du fait de son parcours et son engagement Adil El Arbi incarne les valeurs de la Fondation comme l’émancipation des jeunes. Adil El Arbi : « Je suis particulièrement opposé à la mentalité qui consiste à dire "de toute façon, ça ne marchera jamais, parce que…". Pourquoi abandonner sans avoir essayé, ou après avoir échoué une fois ? Qui n’aurait jamais pensé que deux garçons d'origine marocaine et originaires de Belgique réaliseraient Bad Boys ? Et pourtant, ils ont réussi. Il faut y croire et y travailler. Il faut avoir des compétences techniques, avoir quelque chose à dire et être prêt à persévérer ».

Dans ce sens pour Olivier Servais, le président de la Fondation, professeur d’anthropologie et doyen de la faculté des sciences de la société a l’UCLouvain « Adil incarne les valeurs positives du changement, il n’est pas dans la victimisation. Nous le considérons comme un bâtisseur de ponts entre différentes cultures, entre différentes générations et entre différents groupes de jeunes. Il aborde des thèmes sociétaux transversaux, comme l'égalité des droits pour les femmes et les hommes. En outre, du fait de nos projets nous sommes convaincus que la culture est un levier d’inclusion et Adil en est un magnifique exemple ».

Téléchargez la brochure du lauréat 2023

 

Revue de presse

Ecrite

De Morgen,"Adil El Arbi krijgt Burgerschapsprijs 2023 voor zijn rol als culturele bruggenbouwer"26/10/2023 p.7

Knack, Han Renard, "De Spielberg van Molenbeek? Anyday !" 25/10/2023,p.8-11

Le Soir, Béatrice Delvaux, Gaëlle Maury, "Soyez les ambassadeurs et pas les guerriers de votre origine ou de votre culture" p. 12-13

Le Vif, Han Renard, ''Je veux avant tout rassembler les gens" 09/11/2023 p. 10-14


Online

Cinenews.be, '' Le réalisateur Adil El Arbi récompensé d'un prix de la citoyenneté, 25/10/23

De Morgen, 'Het is mega-arrogant om te zeggen dat je een rolmodel wilt zijn'’28/10/2023 

DayFr: Director Adil El Arbi awarded a citizenship prize

DH/Les Sports+,"Le réalisateur Adil El Arbi récompensé d'un prix de la citoyenneté "25/10/2023

HLN: “Hij is een bruggenbouwer tussen culturen en generaties”25/10/2023

La Libre, "Le réalisateur Adil El Arbi récompensé d'un prix de la citoyenneté - "25/10/2023

Le Vif, Han Renard ''Adil El Arbi: Spielberg de Molenbeek"11/11/2023

MO*, Gie Goris, "Adil el arbi:‘Als wij de deur openen voor een volgende generatie, kunnen zij hun dromen waarmaken‘" 25/10/2023

RTBF,"Le réalisateur Adil El Arbi récompensé d’un prix de la citoyenneté" 25/10/2023

RTL Info,"Le réalisateur Adil El Arbi récompensé d'un prix de la citoyenneté" 25/10/2023

VRT Radio 2: Filmregisseur Adil El Arbi wint Burgerschapsprijs: "Hele eer dat mijn werk zo wordt bekroond " 25/10/2023

 

25 octobre 2023

Publié dans

Avec le soutien du logo groupe pv